Janvier 2022

Partenordmag
Janvier 2022

Ce qui change au 1er janvier 2022

Votre Responsable clients et/ou votre agence

Afin de renforcer la proximité avec ses clients et les décideurs locaux, Partenord Habitat a revu son organisation et le périmètre de ses agences au 1er janvier 2022. Dans ce cadre, votre interlocuteur privilégié et/ou votre agence ont peut-être changé.

Retrouvez l’agence dont votre logement dépend sur votre avis d’échéance ou sur votre espace locataire et ses horaires d’ouverture régulièrement mis à jour sur partenordhabitat.fr > Déjà client.

Gagnez du temps ! Prenez rendez-vous en ligne sur votre espace locataire

 Mes demandes > Prendre rendez-vous

 

L'entreprise en charge des équipements de votre logement

à contacter directement en cas de problème de plomberie ou de chauffage individuel a changé depuis le 1er janvier.
Ses coordonnées sont disponibles dans votre entrée ou sur

votre espace locataire > L’entretien de votre logement > Des prestations pour mieux vous servir > Entretien plomberie.

Que fait-on avec 100 € de loyer ?

41,60 € pour construire et réhabiliter
20,20 € pour entretenir les logements et parties communes
26,40 € pour vous apporter un service de qualité
11,80 € pour les impôts et assurances

Une hausse de loyer de 0,42% est appliquée au 1er janvier 2022 à l’ensemble des logements à l’exception de ceux livrés en neuf ou en réhabilitation au 2ème semestre 2021. Elle correspond à l’inflation constatée en 2021, de l’indice de référence des loyers utilisé pour le calcul de l’APL. Elle représente en moyenne 1,38 € par mois selon la typologie de votre logement.

 

Acomptes de charges revus et adaptés à la hausse des énergies

Le montant de vos acomptes mensuels de charges a été recalculé en fonction des dépenses prévisionnelles pour l’année 2022.
Cette année, face à la hausse du prix des énergies depuis septembre dernier, nous avons dû augmenter au 1er janvier 2022, de manière conséquente, les acomptes concernant notamment le chauffage, le coût de réchauffage de l’eau et de l’électricité des parties communes, ascenseurs pour que vous ne soyez pas mis en difficulté au moment de la régularisation de charges.
Si vous êtes concerné par une hausse de ces acomptes supérieure à 25€/mois, vous avez reçu un courrier vous en informant. Lire le courrier ICI

Des gestes et de nouvelles habitudes simples peuvent vous aider à faire des économies.
Découvrez-les en images dans le guide édité par l’ADEME* « Gestes simples pour économiser ».
*Agence de la transition écologique

Enquête obligatoire, attention aux pénalités

Si vous ne nous avez toujours pas retourné l’enquête obligatoire reçue en septembre 2021 ou que celle-ci est incomplète, vous serez facturé, chaque mois, à partir de janvier 2022, de pénalités non remboursables ainsi que d’un supplément de loyer pour les locataires concernés.

>> Pour arrêter le prélèvement de ces pénalités, n’attendez plus… envoyez votre enquête à votre responsable clients.

Nouvelle enquête de satisfaction annuelle

Recueillir votre avis chaque année
En février 2022, 3500 d’entre vous seront interrogés par téléphone. En vous donnant désormais la parole chaque année, notre objectif est de mieux connaître vos besoins et attentes pour y apporter la réponse la plus adaptée.
Merci pour l’accueil et le temps que vous réservez à cette enquête si vous êtes interrogé ! Vos réponses contribueront à améliorer la qualité de service que nous vous rendons.

 

Être assuré, c’est obligatoire

L’article 7 de la loi du 6 juillet 1989 oblige tout locataire à assurer son logement et ses locaux annexes (garage, cave…).

En cas de sinistre, votre responsabilité pourrait être engagée si vous n’étiez pas assuré.

Prenons un exemple : vos enfants ont déclenché un incendie en jouant avec des allumettes. Une partie de votre logement, de votre mobilier, les deux appartements voisins ainsi que la cage d’escalier et l’ascenseur sont touchés. Conséquence : 122 000 € de dégâts !

Vous êtes assuré, votre assurance paie.

Votre assurance prendra en charge les coûts, parfois très importants, de remise en état des locaux et/ou d’indemnisation des victimes ainsi que les dommages à votre mobilier. 

Vous n’êtes pas assuré, vous payez.

Tous les frais seront à votre charge : vous devrez payer pendant des années pour les dégâts occasionnés à vos voisins et à Partenord Habitat, et racheter vous-même votre propre mobilier.

Sans transmission de votre nouvelle attestation d’assurance 2022, Partenord Habitat sera dans l’obligation d’assurer ses murs et en conséquence vous appliquera une pénalité pour défaut d’assurance. Mais attention, ce contrat couvre uniquement les frais de remise en état liés aux dégâts causés au bâtiment de Partenord Habitat, dans le cas où vous seriez responsable d’un incendie, d’une explosion ou d’un dégât des eaux.  Montant de la pénalité mensuelle au 1er janvier 2022 : 2,76 €.

 

 

Conseil de Concertation régional

Echanges sur le bilan 2021 et les perspectives pour 2022

Le 9 décembre dernier, les membres représentant les associations de locataires étaient invités à un nouveau Conseil de Concertation régional. Au programme : présentation, par le Directeur général, de la nouvelle organisation au 1er janvier 2022 et notamment la vocation d’écoute et de satisfaction renforcées des agences, les changements au 1er janvier 2022, les travaux, les réhabilitations et les constructions menés en 2021 et prévus en 2022. De nombreux sujets qui ont permis d’échanger, de débattre et à chacun, de partager son expérience.

Détecteur de fumée

Vous protéger
Pour que votre détecteur assure pleinement son rôle de prévention, vous êtes tenu de l’entretenir et de le tester chaque mois pour vérifier son bon fonctionnement et son efficacité en cas d’incendie.
A noter : en cas de dysfonctionnement, vous devez le renouveler par un équipement possédant les mêmes caractéristiques que l’ancien.

Partenord Habitat innove pour l’avenir

Utiliser la chaleur des eaux usées pour chauffer l’eau froide

Une expérimentation menée à Steenvorde – Les douches de deux nouveaux logements ont été équipées d’une solution qui recycle la chaleur des eaux usées en source d’énergie renouvelable. Comment ? Tout simplement en faisant s’évacuer l’eau chaude utilisée pour la douche, dont la température est généralement comprise entre 24 et 35 °C, vers l’échangeur Ekô de WisElément, également traversé par l’eau froide sanitaire. Celle-ci est ainsi préchauffée pour repartir directement au mitigeur thermostatique de la douche ou dirigée vers le ballon d’eau chaude. Une solution qui permettrait de gagner jusqu’à 40% d’énergie sur la production d’eau chaude sanitaire et de réduire le CO2 avec un équipement pérenne et recyclable.

    Partenord Mag, le magazine 100% locataires
    Abonnez-vous et recevez chaque trimestre votre newsletter !