Vos représentants

Chantal Broeks

Règles à respecter par le locataire pour donner congé à son bailleur
Que le logement soit vide ou meublé, le locataire peut à tout moment signifier un congé à son bailleur.
Il peut le faire par lettre recommandée avec accusé de réception, par acte d’huissier ou par remise du courrier en mains propres au bailleur contre décharge.
Ce congé ne sera effectif qu’à l’issue d’un préavis dont la durée varie selon la nature du bien loué ou de la situation du locataire.
Il est bien entendu que le locataire doit régler le loyer et les charges pendant la durée du préavis.
associationadal@orange.fr 

Jean-Claude Barbier

L’individualisation des frais de chauffage
Une fausse bonne idée
Un décret du 23/04/2012, puis une directive européenne du 25/10/2012 rend obligatoire pour le 31/12/2017 les répartiteurs de frais de chauffage.
Pour l’ADCLF, ce système est non seulement globalement peu efficace, par exemple pour les résidents qui ont froid et laisseront de toute façon leurs radiateurs fonctionner au maximum mais aussi injuste car les occupants des logements mal situés et mal isolés (rez-de-chaussée, dernier étage ) seront doublement défavorisés. Plus de consommation de chauffage.
Les occupants de logements bien situés plein sud et/ou entourés d'autres logements seront tentés de profiter du chauffage de leurs voisins pratiquant ou non un « vol de calories » d'où tension entre locataires.
L’ADCLF EXIGE L' ARRET DE TOUTE POSE DE REPARTITEURS ET EXIGE LA RENOVATION ENERGETIQUE DES RESIDENCES . 

Jean-Paul Joan

Mesdames, Messieurs,
Comme vous, je suis locataire et président d’une association locale, comme d’autres personnes sur le territoire Partenord Habitat.
Nous sommes tous des locataires qui s’investissent bénévolement.
Conviés aux réunions des C.C.L (conseil de concertation locative), nous avons également des contacts réguliers avec le responsable d’agence et le responsable clients local, avec qui nous échangeons dans un esprit de respect et constructif.
N’hésitez pas à contacter l’une des associations locales comme l'ADLP (association des locataires Partenord Habitat) dont les coordonnées sont sur www.partenordhabitat.fr
ou contactez-nous directement sur :
NET 1901 ASSOCIATION ANNOEULLIN. Nous vous dirigerons vers l’une des associations locales qui s’efforcera de vous apporter son aide, afin d’essayer de vous accompagner dans un rapport d’intégrité et confidentiel.
Toutes les parties concernées ont des droits et devoirs. 

Gérard Copin

Élections HLM : 3 bonnes raisons de voter CLCV
Entre le 10 novembre et le 8 décembre 2018, vous êtes locataire d’un logement social, vous allez élire vos représentants au conseil d’administration de Partenord Habitat.
1. La CLCV vous épaule au quotidien : Grâce à son expertise et à son expérience, la CLCV vous aide à vérifier que votre décompte de régularisation des charges correspond aux dépenses liées à votre logement et qu'elles répondent à un service réellement rendu.
2. Vos élus CLCV défendent vos intérêts auprès de votre bailleur : Les administrateurs que vous allez élire seront vos porte-parole. Ils agiront avec vous pour limiter les hausses de loyers, contrôler la qualité du travail des entreprises (ascenseur, robinetterie...).
3. Association nationale, la CLCV est un acteur de poids face à l’État et aux professionnels : Au-delà de l’aide apportée pour les litiges personnels et des actions en direction du bailleur, la CLCV a su s’imposer comme un interlocuteur reconnu par les pouvoirs publics.
VOTEZ ET FAITES VOTER POUR LA LISTE CLCV
nord@clcv.org 

Georges Pitolet

Un tournant s’amorce, des combats s’annoncent : Après la baisse de l’APL & son « Projet ELAN », le Gouvernement Macron inscrit la liquidation, pour les années à venir, de notre modèle social. Pour la CNL, le logement doit-être un " Droit constitutionnel & universel ". • Avoir un toit deviendra un bien de consommation : vente de 40 000 logements / an ainsi que la possibilité de vendre à des " bailleurs privés ". • Obligation de regroupement des "Offices Hlm" en "Société anonyme de coopération" ( SAC).
Comme pour le rabotage de l’APL (La CNL, seule Association " vent debout " lors du congrès Hlm), le Projet de la loi ELAN devient un objectif de combat pour les locataires & leurs associations afin de faire échec à ce dessein destructeur. C’est dans cet esprit que la CNL vous proposera ses candidats aux prochaines élections du « Conseil d’administration » de novembre prochain.
«La parole aux habitants : renforcer la démocratie locative » 

Isabelle Lerat

Pour la 1ère fois depuis 1945, le gouvernement baisse le montant de sa participation au financement du logement social. Pire, après 1,5 milliards d’économie d’APL réalisés grâce à La RLS sur le dos des bailleurs sociaux, il s’apprête à réitérer cette opération mais cette fois-ci sur le dos des locataires/allocataires avec la réforme des aides au logement prévue au printemps 2019. BINGO ! Et encore 1 milliard de gagné !
La réponse du gouvernement aux bailleurs sociaux est savoureuse :
- Etalez le remboursement de la dette autrement dit, une bombe à retardement pour l’avenir
- Vendez des logements pour dégager du cash, alors que l’on manque cruellement de logements sociaux
Aujourd’hui, il est plus qu’urgent de faire entendre la voix des locataires. Les élections des locataires sont un moyen de vous faire entendre !
Alors VOTEZ pour des représentants qui défendent vos intérêts dans les conseils d’administrations
VOTEZ INDECOSA - CGT 

 

Imprimer Envoyer par courriel Ajouter à mes favoris