Acheter un logement
Demander un logement en ligne

Paroles de locataire

« Dans son appartement, Yvette Quemeneur a fêté ses 100 ans le 18 juin ! » 

Permettre à ses clients-locataires de bien vieillir dans leur logement est une préoccupation majeure pour Partenord Habitat. Sa volonté : leur apporter des réponses concrètes pour qu’ils puissent continuer à vivre chez eux le plus longtemps possible en toute sécurité et de manière autonome. Depuis de nombreuses années, l'Office propose ainsi à ceux souhaitant une adaptation de leur logement certains travaux permettant d’améliorer leur quotidien. Rencontre avec Yvette Quemeneur, locataire à Marpent et Michel Balestrie, responsable clients.

Adapter le logement 

« Dans le cadre du contrat de service, nous proposons une visite aux loca­taires de plus de 70 ans qui habitent seuls. L’objectif est de pouvoir faire le point avec eux sur leurs besoins et leur logement. En vieillissant, il devient parfois difficile de se déplacer, d’uti­liser la douche ou encore les toilettes. Cette visite nous permet de voir avec eux si nous devons envisager certains aménagements pour leur permettre de rester à domicile. » explique Michel Balestrie, responsable clients. A cet effet, il a rencontré Yvette Quemeneur aujourd’hui centenaire qui habite tou­jours son appartement. Cet échange a permis de lui proposer de faire poser des volets motorisés aux fenêtres et une douche à la place de la baignoire. 

 

Rester autonome 

« Je ne veux sûrement pas aller en maison de retraite, je suis libre chez moi ! Je tiens à mon autono­mie et à ma tranquillité ! » reven­dique Yvette Quemeneur quand on lui parle de quitter son appar­tement. «Encore maintenant je me maquille tous les jours, je fais mes cheveux moi-même. J’ai juste une aide-ménagère qui vient deux heures par semaine pour le ménage et la lessive. Quant à mes repas, je les prépare également toute seule ! » explique notre centenaire. Elle sait compter sur la solidarité de sa voi­sine, toujours prête à rendre service et qui lui amène d’ailleurs chaque jour son courrier. « J’ai un médail­lon d’alarme au cou, s’il m’arrive quelque chose, elle est la première prévenue. » Un bel exemple qui prouve que bien vieillir dans son logement passe aussi par l’entraide et le soutien de son entourage et de ses voisins. 

 

 

Imprimer Envoyer par courriel Ajouter à mes favoris