Acheter un logement
Demander un logement en ligne

Parole aux représentants des locataires

 

Chantal Broeks représentant l'ADAL

A la parution de ce maga­zine, vous aurez reçu votre «régul» de charges locatives.  

L’ADAL est très vigilante sur les charges payées chaque mois par les locataires.  

L’ADAL effectuera le contrôle des charges dans le cadre de la réglementation locative.  

L’ADAL fera comme les années précédentes, avec le sérieux qui la caractérise, un contrôle minutieux de chaque résidence....  

L’ADAL remercie Partenord Habitat pour l’attention et les réponses aux questions posées lors de ces contrôles. 

associationadal@orange.fr  

 

Jean-Claude Barbier représentant l'ADCLF

Enfin un état des lieux type  

La loi ALUR, par le décret n° 2016-382, est venue fixer les modalités d’établis­sement de cet état des lieux type qui prend désormais en compte la vétusté des logements. Outre la descrip­tion des lieux et son état de conservation, l’état des lieux type comprend une grille de vétusté. L’ADCLF demande la modification de la grille de vétusté des revête­ments de sol (accord du 24 juin 2010) sur la typologie des logements F1 à F5, à savoir l’usure par rapport au nombre de locataires par logement. 

 

Jean-Paul Joan représentant l'AFOC LGL

Selon le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement, près de 15 millions de personnes sont tou­chées par la crise du logement. L’extrême pauvreté ne cesse de progresser (59 % en 10 ans). Le logement est un puissant accélérateur des inégalités sociales. La politique de la ville et du logement subissent les coupes sombres de la poli­tique d’austérité ; une partie importante des crédits ANRU est supprimée. Défendre les locataires, c’est être présent le plus près possible des ménages. LOCATAIRES, l’AFOC LGL se veut à votre écoute pour vous informer, vous conseiller, vous aider, dans un esprit d’indépen­dance et de solidarité.  

joan-jp@afoc-lgl.org. 

 

Gérard Copin représentant la CLCV

L’Union Sociale pour l’Habi­tat (USH) s’est engagée dé­but 2016 dans la démarche Cap Hlm. Elle vise à mener, au cours du 1er semestre 2016, une réflexion appro­fondie afin de définir un cap ou un « projet » pour les 5 années à venir. Celui-ci devrait être présenté au cours du prochain congrès, qui se déroulera les 27, 28 et 29 septembre à Nantes. Les locataires ont un avis à exprimer et des propositions à faire en matière d’accueil, d’amélioration, d’entretien, de qualité de service, de bien vivre ensemble, des conditions d’attribution des logements Hlm, etc. La parole est à vous, alors sai­sissez là !  

nord@clcv.org  

 

Georges Pitolet représentant la CNL

Expulsions, la réponse : une Sécurité Sociale du Loge­ment.  

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, ar­ticle 25 stipule: « Toute per­sonne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habil­lement, le logement….» En lien et en cohérence avec ses principes fondamentaux de la personne humaine, la CNL, s’inspirant comme jadis pour la Sécurité Sociale Maladie, propose la mise en place d’une Sécurité Sociale du Logement. Nous consi­dérons que ce principe de solidarité nationale doit être appliqué au logement ! 

 

Isabelle Lerat représentant l'Indécosa-CGT

Indécosa-Cgt milite pour la défense du pouvoir d’achat des locataires :  

- en refusant les hausses de loyer et la mise en place d’une 3ème ligne de charge,  

- en réalisant des contrôles des charges locatives,  

- en accompagnant les loca­taires lors des réhabilitations thermiques garantes de la maîtrise des dépenses de chauffage,  

- en militant pour une régie publique de l’eau afin de maîtri­ser ses coûts de gestion,  

- en accompagnant les loca­taires en situation d’impayés de loyer ou de factures de gaz ou d’électricité. 

Imprimer Envoyer par courriel Ajouter à mes favoris