Acheter un logement
Demander un logement en ligne

Paroles aux représentants des locataires

 

Chantal Broeks représentant l’ADAL 

Dans ses engagements, Partenord Habitat souhaite porter une attention particulière aux personnes seules de plus de 70 ans. Tous les 2 ans, les équipes de proximité vous proposeront de vous rencontrer afin de faire le point sur votre logement selon votre état physique et vous soumettre le cas échéant quelques idées, exemple : la pose d'une douche si nécessaire, une barre ou poignée pour aider à se lever, des WC plus élevés ... Vous orientez vers les services compétents… Partenord Habitat peut étudier l'aménagement et l'adaptation de votre logement afin que vous puissiez y vivre sereinement et en sécurité. 

associationadal@orange.fr 

 

Jean-Claude Barbier représentant l'ADCLF  

19 degrés ou plus 

La température réglementaire d’un logement en chauffage collectif varie selon qu’il est occupé ou non : 19° en logement occupé pour l’ensemble des pièces, 16° en cas d’inoccupation entre 24 et 48 heures consécutives, 8° au-delà. La méthode de calcul est la température mesurée au centre de la pièce à 1,5 mètre au-dessus du sol. Des exceptions existent pour les logements où sont donnés des soins médicaux à des personnes non hospitalisées ou qui logent des personnes âgées, des enfants en bas âge selon le Ministre du logement JO Sénat 05/08/1993. La température moyenne d’un logement est donc limitée par la réglementation à 22°, demande à formuler auprès du bailleur. 

 

Jacques Lopez représentant l'AFOC LGL 

Le vieillissement de la population suscite de nouveaux besoins. Aux questions combien et où construire, il faut ajouter : pour qui et comment construire. Quels types de logements envisager sachant que 90 % des personnes âgées souhaitent rester chez elles ? Une politique de l’habitat soucieuse des besoins de nos aînés se doit de vouloir : adapter les domiciles (habitat au coeur des villes, logements neufs, adaptés à tous les âges et aux besoins futurs), répondre à la fragilité économique des personnes âgées, prévenir les risques liés à la fragilité afin d’éviter les accidents domestiques, valoriser les emplois qui permettent aux personnes âgées de rester chez elles. 

 

Gérard Copin représentant la CLCV 

Très important – Compteurs LINKY et nouvel abonnement 

L’installation d’un nouveau compteur Linky n’oblige en rien à un changement de contrat. Si votre fournisseur d’électricité vous fait une nouvelle offre commerciale qui ne correspond pas à vos besoins, vous êtes tout à fait en droit de refuser. Si Linky offre la possibilité d’être facturé au réel, il n’oblige en rien à souscrire des services complémentaires comme l’accès à des tarifs préférentiels pour acheter des équipements domotiques, des thermostats connectés, par exemple.  

Pour informations complémentaires : nord@clcv.org ou au 03 20 52 76 94. 

 

Georges Pitolet représentant la CNL 

Les degrés d’hiver… Et les divers degrés. Selon l’Agence de l’Environnement & de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) la température idéale serait de 19°. Elle ne peut être la même pour un salon, une salle de bains, une chambre d’adultes ou pour le bébé. En réalité, certaines personnes sont plus frileuses que d’autres, selon leur état de santé, leur condition physique. A cela s’ajoute l’isolation thermique ainsi que le lieu cardinal de leur logis. Pour l’ADEME, c’est 19° un point c’est tout, au-delà du degré supplémentaire c’est 7 % de plus à payer. Locataires, sachez que vous pouvez aller au-delà des 19°, à la condition de signer un ACL avec votre propriétaire ! 

Contactez la CNL, pour la marche à suivre au 03 20 07 09 58 ou cnl59@yahoo.fr 

 

Isabelle Lerat représentant l'Indécosa-CGT  

+ 24% d’expulsions locatives en 2015, surtout dans le privé. 1 locataire Hlm sur 5 peine à payer son loyer. La gestion des impayés et la prévention des expulsions coûtent de plus en plus cher aux bailleurs sociaux au détriment de l’entretien de nos résidences. 

Et pourtant ! 

3 réformes de l’APL ont eu lieu en 2016 : 

- baisse de l’APL si loyer non adapté au locataire, 

- prise en compte de l’épargne des locataires, 

- suppression de l’APL pour certains étudiants, 

L’État fait des économies sur le dos des locataires ! 

Que nous réserve 2017 ? 

 

Imprimer Envoyer par courriel Ajouter à mes favoris