Acheter un logement
Demander un logement en ligne

Paroles aux représentants des locataires

 

Chantal Broeks représentant l'ADAL

Soyez attentifs 

L’enquête « SLS » (surloyer) est obligatoire et renouvelable chaque année. 

Si vous ne l’envoyez pas en temps utile, vous serez sanctionné d’une pénalité (importante). 

Le plafond « APL » a diminué. De ce fait, certains locataires pensent que le loyer a augmenté. 

Rappel : le loyer n’a pas subi d’augmentation en 2017 chez Partenord Habitat. 

Si vous avez quelques problèmes pour payer votre loyer, réagissez sans attendre en contactant votre agent social. Il peut vous aider à trouver des solutions adaptées aux difficultés liés au paiement de votre loyer. 

associationadal@orange.fr  

 

Jean-Claude Barbier représentant l'ADCLF

Pour l'ADCLF, les parties communes : c'est l'affaire de tous ! 

Le hall, c'est aussi chez moi, je respecte la propreté. 

Je respecte la tranquillité de mes voisins. 

Responsable de mon animal de compagnie, je nettoie ses éventuelles bêtises. 

Etre locataire, pour bien vivre ensemble : démontrons au bailleur que nous sommes des gens responsables, des citoyens tous différents mais locataires. 

Ne laissons pas les incivilités nous dépasser (ensemble locataires vivons bien ensemble ) 

 

Alain Willem représentant l'AFOC LGL

La coproduction à l’heure du numérique 

Les locataires, qui font tout pour se faciliter la vie, gagner du temps, ignorent souvent les effets que leur manière de consommer a sur l’emploi et sur les entreprises françaises. 

Dans le numérique par exemple, ils ne sont pas tous au même niveau de connaissances dans l’utilisation des moyens technologiques. Une lutte contre la précarité et l’illettrisme numérique s’impose. 

L’AFOC LGL rappelle que la façon de consommer influe sur l’emploi et parfois le détruit. 

 

Gérard Copin représentant la CLCV

A propos des charges locatives 

En plus du loyer, nous devons payer des charges fixées de façon réglementaire et qui correspondent à : la taxe d’enlèvement d’ordures ménagères, notre consommation du chauffage (si celui-ci est collectif), les dépenses liées à l’entretien des parties communes, le contrat plomberie,… 

Elles sont appelées par provisions mensuelles pour en faciliter le paiement. Elles sont révisables périodiquement et doivent être justifiées à l’occasion de la régularisation annuelle, leur montant étant directement lié à l’évolution du coût de la vie, du prix de l’énergie et des services. 

Vous pouvez les vérifier avec l’aide de votre association 

nord@clcv.org 

 

Georges Pitolet représentant la CNL

La période électorale est riche en chroniques rebondissantes. Mais les oubliés de ces évènements sont bel et bien ceux qui fondent notre société : les habitants de nos quartiers, de nos cités, avec leurs préoccupations quotidiennes. 

C’est la raison pour laquelle la CNL remonte ses propositions aux candidats qui se présentent aux élections : lutter contre les loyers chers – créer la sécurité sociale du logement – construire, retour de l’aide à la pierre – bâtir un service public du logement – renforcer la Démocratie Habitante – combattre la spéculation – consommer juste et durable. 

La CNL en perpétuel mouvement, c’est la parole aux habitants - Fédération du Nord  

Tél : 03 20 07 09 58  

 

Isabelle Lerat représentant l'Indécosa-CGT

Partenord se réorganise et se modernise pour se mettre en conformité avec l’évolution de la législation tout en veillant à utiliser chaque euro de façon optimale. 

Indecosa CGT sera vigilant pour que ces évolutions ne dégradent pas le service rendu aux locataires : 

- sur le maintien de la proximité, 

- sur l’utilisation du numérique, 

- sur le climat social de l’entreprise et les conditions de travail des salariés qui, s’ils se détérioraient, auraient inévitablement un impact sur les locataires. 

Imprimer Envoyer par courriel Ajouter à mes favoris